4 conseils pour trouver un coach

Fédérations de coaching, labels … : bonne ou mauvaise idée ?

Surtout ne pas tomber dans la dictature du référencement. Evidemment, le référencement des coachs dans des labels et/ou des fédérations a quelque chose de rassurant, mais est-ce suffisant ? Suffit-il d’avoir une étiquette, aussi belle soit-elle, pour répondre à vos attentes et valider les compétences du coach ? Je crois qu’à nouveau, dans ce domaine, il faut sortir des sentiers battus.

Comment faire pour trouver un bon coach ? Ne pas succomber à l’oppression des étiquettes signifie ne pas tomber dans la facilité des « cases ». Cependant, il est important de préciser que les fédérations et/ou les labels ont tout de même un certain mérite. Ils éclaircissent la profession, parfois ternie par des pratiques non-professionnelles, et peuvent garantir ainsi une réelle authenticité. Pour autant, elles ne peuvent malheureusement pas vous assurer à coup sûr un bon coaching car la réalité d’un bon coach et d’une bonne méthode ne se détecte pas par des critères administratifs.

Je vous propose alors 4 critères pour vous aider à faire votre choix :

Quelle demande ?

Premièrement, posez-vous la question suivante : qu’est-ce que je veux ? Qu’est-ce que je cherche ? Cette question peut paraître anodine, mais en réalité elle ne l’est pas. C’est la base de la réflexion en termes de coaching. Avant de vous tourner vers un professionnel, essayez d’identifier votre besoin, ou à défaut, tentez de déterminer au mieux la finalité de votre recherche. Cette première étape vous permettra de faire un premier tri conséquent parmi les coachs en fonction du type de coaching qu’ils proposent (personnel, professionnel …).

Quelle méthode ?

Deuxièmement, renseignez-vous sur la méthode proposée. Comme dans toute ascension, il existe différentes manières d’atteindre le sommet, et ces méthodes peuvent plus ou moins vous correspondre. N’hésitez pas à les étudier et à poser aux consultants des questions pour mieux les comprendre. Les méthodes des coachs ne sont pas ésotériques, il n’y a aucune magie derrière, leur méthode doit être explicite et vous devez pouvoir la cerner. Sinon, c’est certainement le signe que vous n’empruntez pas une bonne voie.

Quelle relation avec le coach ?

Troisièmement, le coaching est avant tout et surtout une affaire d’êtres humains. Cela peut paraître, à nouveau, anodin, mais je crois que c’est le conseil le plus important. Avant de trancher et de vous lancer, assurez-vous d’avoir un bon feeling avec le coach. C’est essentiel. Comme dans toute relation humaine, rien n’est possible sans confiance. Cette confiance mutuelle est un préalable au travail réalisé par la suite. Mais entendons-nous bien sur la notion de « feeling ». Ce n’est pas une relation amicale ni confortable que vous devez chercher si vous avez besoin d’un accompagnement, mais une relation de confiance. Vous devez faire confiance au coach et à la méthode que vous avez choisis, sinon rien ne sera réalisable puisque c’est la personne accompagnée qui reste in fine la responsable de ses actes, et donc le moteur de tout changement. Un dernier point à ce sujet, une relation de confiance n’est pas un saut dans l’inconnu mais c’est une relation enracinée dans la compréhension. Ce n’est pas parce que vous faites confiance à votre coach que vous ne devez pas saisir la méthode choisie ou le contrat proposé.

Quelles sont mes particularités ?

Quatrièmement, n’ayez pas peur de vos différences, et faites-en un critère de discernement. Un accompagnement se passera d’autant mieux s’il vous correspond. Vous êtes « dys » ? N’hésitez pas à vous tourner vers des cabinets proposant des accompagnements qui prennent en compte cette dimension qui est essentielle, car elle vous permettra d’avoir un accompagnement à votre mesure.

En d’autres termes et pour conclure, il est essentiel de se faire confiance pour choisir un coach. Comme dans tout service recherché, pour faire le bon choix, le bon sens est un guide. Il s’agit donc de ne pas être aveuglé par des étendards multiples et variés, mais de se faire confiance pour choisir un service qui vous correspond. Ne pas se contenter du prêt-à-porter.

Contact

Not readable? Change text. captcha txt