Se réorienter en cours d’année

La première année d’étude peut être cause de bien des désillusions. Souvent, lorsque nous commençons un parcours de formation, nous avons beaucoup d’attentes et nous nous imaginons beaucoup de choses à propos de ce parcours. Hélas, il arrive parfois qu’après quelques mois, nous nous apercevions que ce n’est pas du tout ce à quoi nous nous attendions, que finalement « nous ne sommes pas fait pas ça ». Alors que faire ? Changer de voie ? Continuer pour avoir au moins une année complète ? Persévérer dans cette filière pour avoir un diplôme ? Face à toutes ces questions, nous pouvons très vite être désemparés.

La première barrière dans une réorientation est en général la peur. La peur de sortir des sentiers battus, la peur de se tromper encore une fois, la peur du jugement des autres parce qu’on n’est pas capable de finir un cursus, … Cette peur, bien que tout à fait naturelle, ne doit pas être un frein. Tout le monde a le droit à l’erreur et ce n’est pas parce que vous n’avez pas tout de suite trouvé une voie qui vous correspondait que vous n’êtes pas bons. Au contraire, cela peut même être un atout. Bien plus de personne qu’on ne le pense ont changé de projet, de filière, de métier en cours de route. Alors pourquoi ne pas prendre le risque de faire quelque chose qui nous rendrait plus heureux ?

Pour commencer, une information capitale est qu’il est tout à fait possible de se réorienter en milieu d’année. Des équivalences existent, certaines formations commencent en Janvier, … De plus, il n’est jamais trop tôt pour préparer son changement de parcours même si cela n’est pas réalisable immédiatement. Pour cela il faut d’abord prendre le temps de se poser les bonnes questions : pourquoi ai-je choisi cette filière ? Qu’est-ce qui fait que je suis déçu, que je n’arrive plus à suivre ? Est-ce une difficulté de niveau ou de sujet ? Est-ce que j’ai déjà une idée du métier que j’aimerais faire plus tard ? Est-ce la seule voie pour y accéder ? Ai-je assez exploré les possibilités qui s’offrent à moi ? Rien de mieux que d’en parler autour de soi pour aborder ensemble ces différentes questions.

Dans un second temps, après avoir fait un état des lieux et mis les choses à plat, il est important de se renseigner sur les différentes possibilités. Pour cela, comme lors du premier choix d’orientation, il est très utile d’aller dans les services d’information et d’orientation qui existent en agglomération (CIO, centre d’information et d’orientation) ou dans les universités (SUIO, service universitaire d’information et d’orientation). Ces centres possèdent souvent beaucoup de documentation sur les formations et des personnes sont présentes pour vous accompagner dans vos recherches. Une autre possibilité est d’aller sur les sites spécialisés dans l’orientation tels que l’ONISEP, le CIDJ, l’Etudiant, … qui regorgent d’informations souvent très utiles sur les différents parcours, les modalités de formations, …

Cependant, souvent cela ne suffit pas. Il faut parfois apprendre à mieux se connaître pour comprendre ce qui nous plairait le plus, l’activité dans laquelle nous nous épanouirions. Ainsi, un changement d’orientation peut être l’occasion de faire le point sur soi et de bénéficier d’un accompagnement personnalisé qui nous aiderait à nous connaître en profondeur et à prendre une décision adaptée. Les professionnels du conseil en orientation sont là pour cela. Ils pourront vous apporter une méthode et un point de vue extérieur qui peuvent être très précieux.

Contact

Not readable? Change text. captcha txt